Mon périple à Paris et le Paris Games Week: partie 1

Du 29 Octobre au 2 Novembre s’est déroulé la dernière édition du Paris Games Week. Pour un Toulousain, comme moi, faire un autre salon que le Toulouse Game Show est quelque chose de rare, surtout au vu du trajet en train. Enfin, passons. L’objet de cet article est de faire un petit compte rendu à la fois de mon séjour, et surtout mon avis sur ce salon qui a accueilli environ 250000 visiteurs. Ah et je tiens à le préciser il y a mention de beaucoup d’autres blogueurs ou twittos que j’apprécie. Par contre, malgré des gens sympas, il y a toujours d’autres personnes qui ne m’inspirent pas une grande sympathie. Mais ce n’est pas l’objet de cet article.

pgw

Après m’être baladé dans Paris donc et après avoir trouvé une édition première de Bayonetta 2 et rencontré l’ami Gizmo, je me suis rendu à la Porte de Versailles, ou j’avais rendez vous avec l’ami PS4VITA (qui est au passage ultra sympathique) pour faire le salon. Mais j’en ai profité aussi pour voir l’ami Maiden, à qui je dois beaucoup pour cette soirée, (si jamais je reviens, je te dois un verre ! ) puisqu’elle a été très sympathique. J’ai pu donc avant de tester les jeux croiser certaines personnes que je côtoie par mail, faute de mieux, et je tiens à saluer toutes ces personnes, dont Thomas, Florian, Margot, Anne et tous les autres !

Au niveau des jeux testés dans cette soirée de pré-ouverture, j’ai pu essayer :

Assassins-Creed-Rogue1

Assasin’s Creed Rogue et Unity, et ma préférence va directement pour Rogue, que j’ai trouvé plus intéressant que le second et qui va peut être me redonner goût à la série quand je l’aurais fait plus en détail. Unity quant à lui était sympa, mais l’aspect des chemins alternatifs m’a vite rappelé Altaïr et sa répétitivité. Par contre, techniquement, et cela s’est confirmé depuis, il n’était pas très au point sur la console jouée (la One)

Far Cry 4 : Dans la démo proposée, on devait infiltrer et prendre une base. Et un éléphant, ça aide vachement ! En général, le jeu ressemblait un peu trop à Far Cry 3, ce qui est plutôt une bonne chose, mais il faut espérer que le reste du jeu ne soit pas trop identique au 3 !

Après quelques achats (et plein de goodies offerts dont un casque) sur le stand de la FNAC. J’ai visité quelques stands et je me suis essayé à Rugby 15 contre l’ami Maiden, ou faute de temps, on n’avait pu finir le match (mais je menais avec une pénalité ^^). Rugby 15 quant à lui est très sympathique, avec un gameplay super simple et plutôt intuitif ! J’espère avoir l’occasion de vous en reparler très vite !

Par contre, je n’ai pas accroché du tout à Sunset Overdrive, je trouvais le jeu un peu lent et très vite répétitif, malgré que graphiquement, il soit plutôt joli !

Dead-Island

Et pour finir ce premier article, il fallait bien entendu parler de mon coup de coeur du premier jour du salon : Dead Island 2 ! Proposé dans des sessions de 15 minutes à 4 joueurs, il fallait coopérer afin d’éliminer un max de zonzons, tout en accomplissant certains objectifs. Ni une ni deux, c’est après 104 zombies que la démo s’est finie, et franchement, le jeu a bien évolué depuis le premier épisode et c’est cool, malgré quelques ralentissements !

Et enfin, un mot sur le salon en lui même, l’espace est grand, très grand, puisqu’il y a plusieurs hall, mais pour cette soirée de pré-ouverture, ça convenait largement. Par contre, il faut m’expliquer pourquoi les gosses de 10 ans allaient jouer à COD et autres jeux PEGI 18? Aucun contrôle de ce côté là et c’est bien dommage ! L’espace blogueur est très sympathique aussi avec boissons à volonté, mais pour le public, il y avait un stand coca cola zero qui offrait des canettes gratuitement. D’ailleurs je ne sais pas comment les hôtesses de ce stand ont tenu la cadence vu les nombres de canettes aperçus dans tout le salon !

Et le prochain article sera sur le second jour avec un petit détour à la Game Connection pour parler de 3 jeux qui seront disponibles en free to play, dont un qui m’a marqué outre mesure, j’ai nommé Sky Forge ! Mais ce sera pour plus tard ! 

One thought on “Mon périple à Paris et le Paris Games Week: partie 1

  1. Je tombe par hasard sur ton article car je relisais des choses de l’an dernier, j’étais moi aussi à cet événement et le passage de la fin sur le salon m’a interpellé, surtout quand tu parles des gamins sur les jeux qui leurs sont interdits normalement. Ca m’a gavé aussi car en plus de cela, ils squattaient pas mal, mais bon le pire, c’est quand même le contrôle qui était inexistant. En même temps, je me suis dit qu’il fallait bien faire tourner le business et sans les gosses pour acheter ce genre de jeu, les bénéfices seraient forcément moindres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*