Deus Ex : Mankind Divided

Deus Ex: Mankind Divided™_20160825202959

Grosse surprise de 2011, Deus Ex Human Revolution avait fait l’exploit de ressusciter une licence morte après un Invisible War assez décevant, laissant la série à l’abandon pendant de nombreuses années. C’était sans compter sur Square Enix qui racheta les droits de la série et demanda à Eidos Montréal d’en faire un nouvel épisode à la fois reboot et préquel.

HR a été une véritable surprise, une tuerie faisant honneur au 1er Deus Ex de Warren Spector en 2000, tant sur le level design aux moult possibilités que dans la cohérence de l’univers là où les implants cybernétiques commençaient à devenir la révolution apportée à l’humanité.

5 ans après donc, Eidos Montréal rempile pour une suite directe nommée Mankind Divided avec toujours notre cher Adam Jensen. Est-elle aussi réussie que Human Revolution ?

Pour ma part, c’est un grand oui malgré que MD ne corrige pas vraiment certains petits défauts de HR. Mankind Divided est maitrisé mais ne se foule pas trop non plus..

Le scénario se déroule 2 ans après les événements de HR selon une fin précise (vu que HR en avait 4, c’était un peu risqué mais au final c’est plutôt bien choisi). L’humanité est divisée en 2, les organiques plus réticents que jamais face aux humains augmentés via des implants pour améliorer leur quotidien ou pas. Ils se vouent une haine démesurée. Dans ce contexte, Adam va devoir reprendre du service au sein d’Interpol afin de traquer les véritables responsables de cette séparation opposant les organiques aux augmentés. Les événements sont bien écrits, se laissent suivre du début à la fin et c’est intéressant à suivre. Malgré tout, j’ai trouvé l’histoire de HR mieux narrée mais celle de MD est plaisante jusqu’aux 3/4.

Car on ressent à la fin du jeu, une certaine baisse de régime de la part des développeurs, ne sachant pas quoi faire avec un dernier niveau pas terrible, de même que le boss final et les derniers événements. Ne parlons pas de la fin du jeu qui finit brutalement sans presque aucune explication là où ça commençait à vraiment devenir puissant. Bref, nouvelle suite prévue ?

Deus Ex: Mankind Divided™_20160908161829

Pour le reste, le jeu est une franche réussite. Le gameplay tout d’abord, toujours basé sur une liberté d’action presque totale pour accomplir son objectif en bourrin comme en discret, se faufiler, tuer les ennemis ou juste les neutraliser. Nous avons toujours la possibilité de dialoguer via plusieurs choix moraux pour influencer le comportement de tel personnage qui déclenchera telle mission ou action. Le mélange fonctionne toujours aussi bien avec un level design de qualité (sauf la dernière zone) et un peu plus vertical. Un joli panel d’armes létales comme non mortelles pour adapter son style de jeu, sans compter les nouveaux implants qui pourront bien vous aider comme le Tesla ou la vitesse Icarus.  A noter que les améliorations peuvent faire planter les systèmes d’Adam si une certaine charge n’est pas respectée et il faudra faire des choix sur les implants.

Les missions principales comme secondaires sont bien écrites, on a toujours envie d’explorer un peu partout pour récolter documents, munitions, gadgets et j’en passe. Bref, level design réussi et immersif, dans un futur assez cohérent pour cette vision homme – machine.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160908223549

Graphiquement, si le jeu ne sera pas une baffe technique, la direction artistique est vraiment de qualité et immersive. Exit les filtres oranges assez bizarre de HR, dites bonjour à Prague et ses nombreux quartiers, ainsi que divers décors visuellement très réussis tant dans l’architecture, la cohérence des rues que les intérieurs des bâtiments. Cette vision d’un futur pas si lointain est vraiment justifiée, sans compter le chara design très bien fichu parmi les humains augmentés que ceux qui n’ont aucun implant.
A noter une optimisation sur PS4 assez bonne, malgré quelques ralentissements mais rien de grave du tout, et certains temps de chargement à la longueur assez inégale. Certains chargements de grandes zones seront rapides, et d’autres de petites zones peuvent durer une trentaine – quarantaine de secondes.

La bande sonore nous délivre un doublage français de bonne facture, sans être génial. Pas mal crachaient sur la VF de Adam, mais je la trouve en adéquation avec son personnage. Et le reste des personnages sont bien doublés, sans être exceptionnels. Les musiques sont pas mal du tout également. Il y a par contre un souci de synchro labiale, ça frappait déjà HR.

Pour la durée de vie, la quête principale m’a semblé un peu plus courte que HR, j’ai du mettre une vingtaine d’heures en prenant mon temps, en explorant un peu partout et en faisant quelques missions secondaires (je ne les ais pas toutes faites non plus). Mais dans l’ensemble, le contenu est malgré tout solide et je pense que le jeu peut durer plus longtemps. Sachant que la rejouabilité pour changer son style de jeu en pacifiste ou bourrin psychopathe est bonne, sans compter le new game +.

Deus Ex: Mankind Divided™_20160908211451

Quoi qu’il en soit, Mankind Divided reste un excellent Deus Ex qui vaut le coup d’être fait surtout si vous avez aimé Human Revolution. On regrettera juste une fin paresseuse, et les derniers événements où les développeurs ont un peu bâcle le level design.

Bref, Deus Ex Mankind Divided est une excellente suite, un des meilleurs jeux de l’année 2016 pour ma part. J’ai pris un plaisir monstre et j’ai été vraiment immergé dans le jeu, son contexte et son gameplay. Dommage qu’il ne prenne pas plus de risques et se repose un peu trop sur Human Revolution qui au final était plus marquant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*