This War of Mine a.k.a. Les Sims : Survie

Aujourd’hui, nous allons This war of mine, ce petit jeu assez méconnu (tout du moins avant sa sortie sur PS4) propose un concept plutôt original. En effet, ce petit jeu ne nous propose pas de partir en guerre comme tout FPS actuel. Le jeu vous propose une expérience plus intéressante, car vous allez devoir gérer un groupe de civils qui essaye (tant bien que mal) de survivre à un conflit armé. Est ce que le jeu, grâce à ce concept original est intéressant et bien pensé? Réponse plus bas !

This War of Mine: The Little Ones_20160211075650

La guerre est la ! (Scénario)

Dans This War Of Mine, ce qui est intéressant, c’est que le scénario que vous allez avoir est totalement aléatoire. Chaque partie ne sera pas avec les mêmes survivants et ne se passera pas comme la partie précédente. L’histoire est la suivante : la ville de Pogoren est assiégée et vous vous retrouvez la, simples civils à devoir survivre pendant une quarantaine de jours avant l’arrivée de l’aide humanitaire. Sauf que, vous n’êtes pas les seuls civils à tenter de subsister. Allez vous voler ou tuer d’autres civils? C’est LA question que l’on se pose en jouant au jeu. En effet, mis à part cette brève introduction, le joueur fait sa propre histoire. Vous pouvez choisir d’aider les autres civils ou de les voler pour être les seuls survivants, mais attention aux conséquences ! Et rien que pour cette liberté, le jeu est vaste et intéressant, puisque vous ne savez jamais de quoi demain sera fait dans le jeu. De la neige, l’augmentation du crime, vous vous faites piller durant la nuit, tout cela est un pur hasard ! Du très bon de ce côté la !

This War of Mine: The Little Ones_20160216151635

C’est vraiment très crayonné, les développeurs ont des actions dans des mines de graphite ou ça se passe comment? (Graphismes / Ambiance)

Graphiquement, le jeu est particulier, on ressent cet aspect minimaliste qui essaye de retranscrire le côté surréaliste de la guerre, vue par des civils avec une sorte de crayonné dans les décors. Les personnages également sont sommairement modélisés, mais sincèrement, cela ne nuit aucunement en jeu. En effet l’action est visible, on sait ce que l’on prend, et ou on va, et c’est ce que l’on demande au jeu.

Au niveau de l’ambiance, on se sent pris d’empathie pour nos héros, puisqu’on essaye de tout faire pour qu’ils voient la fin du cauchemar. Mais vraiment tout. Du genre aller tuer des criminels qui ont accumulé assez de nourriture pendant 5 jours ou voler un vieux couple pour survivre. C’est la dureté de la guerre quand on y est impliqué de force. Cependant, on peut aussi aider les autres civils ou enfants qui viennent en leur donnant des médicaments ou de la nourriture. On est également confronté à la dureté de la guerre au niveau sonore, étant donné qu’il n’y a que la radio ou trouver une guitare et la réparer pour faire un peu de musique et avoir un moment de répit. Il n’y a quasiment pas de musique dans le jeu, et seuls les tirs de tank peuvent briser cette monotonie.

This War of Mine: The Little Ones_20160210215344

Faut que je ramène du bois pour le chauffage !  (Gameplay/ durée de vie)

Vis à vis du gameplay, c’est l’ombre et la lumière. Du côté négatif, il y a ces déplacements hasardeux à proximité d’escalier nous empêchant de poursuivre la ou on veut aller, et pouvant conduire à notre mort en cas de poursuite par un ennemi armé. Mais du côté positif, il y a tout le reste : le jeu est divisé en deux parties. La première est la phase de jour ou vous pouvez améliorer votre foyer en construisant un poêle, des meubles et autres, tout en nourrissant et bichonnant vos survivants. Attention, si ces derniers sont trop tristes, ils peuvent partir ou se suicider. On peut alterner le personnage que l’on contrôle et ainsi faire plus de tâches à la fois. Les contrôles sont très simples et instinctifs et c’est pour le mieux. De nombreux éléments aléatoires comme la venue d’un marchand ou une demande d’aide peut arriver durant la journée, et qui se finira à la tombée de la nuit avec la seconde phase : la collecte.

En effet, vous allez devoir (ou non, puisque vous pouvez juste vous abstenir de partir collecter durant la nuit) choisir un survivant qui partira à la recherche de vivres pour faire tenir quelques jours de plus. Mais attention, il vous faudra rentrer avant les aurores sous peine de danger pour votre personnage. Egalement, les endroits visités peuvent être des cavernes d’Ali Baba, mais attention aux personnes y vivant, elles peuvent être dangereuses et vous tuer ! Pensez donc à protéger votre personnage et privilégier l’infiltration avant de récupérer des armes. Les morts dans le jeu sont irréversibles.

Et c’est ici que vous allez décider de votre conduite qui affectera le moral de vos survivants. Allez-vous sauver une jeune fille d’un viol par un militaire? Voler une école ou une église? Ces décisions font du jeu un vrai purgatoire moral et c’est très bien ainsi !

Pour la durée de vie, comptez une quinzaine d’heures pour faire le tour d’un scénario, et plus encore si vous voulez faire votre propre histoire !

This War of Mine: The Little Ones_20160216152027

Je t’échange une boîte de conserve contre ton fusil, c’est généreux non?  (Conclusion)

Au final, comme le dirait Julien Lepers « C’est oui ! ». Avec son aspect minimaliste, ses choix moraux et l’empathie crée envers nos protagonistes, This War Of Mine est une expérience rafraîchissante, puisque on se prend au jeu pour arriver au bout de ce conflit armé ! Notre esprit se retrouve tiraillé entre plusieurs choix de conduite, avec pour arrière plan une guerre. Malgré une jouabilité assez hasardeuse sur PS4, on prend plaisir à se démener pour trouver du bois pour réchauffer le foyer de nos survivants. Les idées de ce jeu, cette quasi-réalité de la guerre, tout ce contexte rend l’expérience plus authentique ! Pour finir, ce jeu est pour moi un gros coup de coeur, car j’ai énormément pris plaisir à faire ce jeu, qui est pour moi un OVNI vidéo-ludique. Par conséquent, il devrait se trouver dans toute ludothèque qui se respecte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>