The Legend of Zelda : Twilight Princess HD

http://s.4pda.to/ruxUtQWW8gnJNQPUBGN4CVDQRDPwRjCJm1LkSlUkgVK2JE.jpg

Sorti en 2006 sur Gamecube et Wii, Zelda Twilight Princess était l’opus qui prenait la relève des Zeldas « réalistes » comme Ocarina of Time. Les fans ayant été déboussolé par le surprenant mais excellent Wind Waker et sa réalisation cell shadée, voulaient malgré tout leur Zelda « adulte » sur génération 128 bits. Voilà qu’il nous revient en remaster HD sur Wii U en mars 2016. Malgré ses 10 ans, Twilight Princess est-il encore un jeu à recommander dans la franchise The Legend of Zelda ? Réponse plus bas !WVW69jICDPIgChTYJu

Pour le scénario, nous retrouvons un descendant du Héros du Temps (à savoir, Link d’Ocarina Of Time). Link (ou Jean-Michel selon son prénom), berger de son état, deviendra vite le nouveau Héros pour sauver Hyrule. Après que certains de ses amis se soient fait capturer, Link part à leur recherche. Toutefois, il est projeté dans le Crépuscule, dimension d’Hyrule constamment plongée  dans l’obscurité. Comme A Link to the Past en son temps, notre descendant du héros du temps n’est pas immunisé à l’exposition des ténèbres. De ce fait, il se retrouve  transformé en loup et emprisonné. Un nouveau partenaire pour Link nommé Midona, sollicitera de force ce dernier afin d’accomplir les mystérieux objectifs de celle-ci. A partir de là, le scénario de Twilight Princess se laisse suivre et il est bien écrit jusqu’à la fin. Un des scénarios les mieux travaillés dans un Zelda dans l’écriture, autant que Majora’s Mask, et abordant des thèmes assez sérieux.

Ce Zelda est toujours aussi prenant dans son aventure : que ce soit l’esthétique assez sombre, le gameplay mélangé entre Link normal et phases en loup que je trouve très sympa, mais parfois inégales quand on doit ramasser les fameux scarabées pour ramener la lumière sur une zone d’Hyrule.

WVW69jIC6Jg0J8gqSa

Les donjons ont ensuite un level design très bien conçu pour exploiter les objets que l’on ramasse. Il en est de même pour la conception des salles. Pour les armes, nous retrouvons les traditionnels grappins, arc, boomerang…

Concernant les nouvelles, nous pouvons citer l’aérouage, engrenage flottant au dessus du sol et qui permettra à Link de grinder et slider, tel Tony Hawk sur son skate, le bâton anima qui permettra de contrôler certaines statues et j’en passe. Les boss, bien que certains soient trop faciles, sont classes niveau design. Certains combats de boss sont sympas, voire inspiré d’autres univers. Par exemple, le boss du 2eme donjon dans la mine qui rappelle furieusement le Balrog du Seigneur des Anneaux.

WVW69jIYKFYxfBlkiH

Le gameplay reste celui d’un Zelda 3D classique et très efficace, surtout avec les ajouts de la tablette. Reste que la maniabilité d’Epona est très rigide, surtout depuis qu’on a goûté aux chevaux de Red Dead Redemption. Refaire du cheval sur Twilight Princess est assez maladroit avec Epona qui ne tourne pas toujours quand on lui demande et on percute parfois les murs en zones étroites. Dommage, Nintendo aurait pu améliorer ça sur Wii U.

Niveau bande sonore, les musiques sont très bonnes même si ce ne sont pas les plus marquantes de la série pour moi à ce niveau. Toutefois, la musique de l’écran titre sort du lot, avec une petite refonte de la musique d’intro de Zelda 1 sur NES mais jouée par des chœurs. De plus, le thème de l’overworld d’Hyrule est très bon, de même que Midona’s Lament avec de somptueuses notes au piano.

WVW69jKV20s2r3K8Fm

Pour la durée de vie, comptez bien une bonne quarantaine d’heures pour la quête principale si vous ne connaissez pas le jeu. Et un peu plus pour faire les diverses missions secondaires (insectes de Machaon, âmes de spectre, cinquième de cœur…). De ce côté-là, il y a de quoi faire.

Parlons maintenant des ajouts qui ne sont pas bien folichons de la version Wii U par rapport à la GC :

Graphiquement c’est en 1080P avec des textures refaites en HD. Donc de ce côté là, c’est propre et c’est plus agréable à l’œil pour y rejouer. Cela dit, Nintendo n’a apporté aucune autres améliorations. Certains décors sont assez anguleux, sans compter les PNJ aux modèles 3D un peu douteux. Sur GC, c’était magnifique mais sur Wii U, ce n’est pas aussi resplendissant que le remaster Wind Waker HD. Bien que le cell shading vieillit largement mieux qu’un enrobage « réaliste ». Quoiqu’il en soit, Twilight Princess accuse malgré tout bien le poids des années et il n’est pas du tout choquant à regarder, même sur GC. Là où OOT sur N64 a assez vieilli.

WVW69jJPu2YBZG-CCu

Le gamepad est exploité pour afficher l’inventaire sur l’écran de celui ci et équiper les objets sur 3 boutons différents via le tactile. Pratique et on gagne du temps. La carte est également affichée sur la tablette. Une utilisation classique du gamepad comme la plupart des autres jeux Wii U, mais ça évite de briser le rythme comme sur GC avec le menu par dessus.

WVW69jJM0LY2QFI8q1

Enfin, quelques améliorations pour fluidifier le rythme du jeu comme le nombre d’insectes pour les phases en loup qui est passé de 16 sur GC à 12 sur Wii U, pour alléger ces phases. De plus, on peut noter la disparition du descriptif d’un rubis bleu, rouge etc qui s’affichait à chaque redémarrage du jeu sur GC dès qu’on ramassait un de ces rubis. Un point qui était embêtant et cassait le rythme, il faut le dire.

WVW69jH3JKgKIXY3CR

Pour conclure, Twilight Princess malgré son âge se révèle toujours aussi agréable à jouer si on lui pardonne certains défauts comme le rythme qui est parfois inégal avec les phases en loup. Une esthétique assez sérieuse et mature pour un Zelda, un sidekick attachant avec Midona, des donjons et un gameplay vraiment maitrisé, (si on enlève la maniabilité d’Epona assez rigide), et une aventure qui vaut le coup d’être faite du début à la fin.

Un Zelda qui a divisé certains fans qui pourtant réclamaient un Zelda mature et réaliste à la OOT. Pour ma part, je l’ai adoré sur GC mais aussi sur Wii U. Concernant le remaster, il est assez décevant mais suffisant pour découvrir ou redécouvrir Twilight Princess dans des conditions plus agréables sur télé HD, si vous n’avez plus d’écran cathodique pour éviter la résolution floue et baveuse sur écran HD des versions Wii et Gamecube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>